Skip to Content

Frequently asked questions

  1. Est-ce que le MCC poursuit son action contre la faim?

    Oui. Nourrir ceux qui ont faim demeure une priorité dans le travail du MCC.

    Une partie de l’aide alimentaire provient de l’amérique du Nord. Là où c’est possible, le MCC achète la nourriture produite localement. Cela aide l’économie locale et est plus économique que le transport en provenance de l’amérique du Nord. Parfois, un produit alimentaire n’est pas approprié. Il est alors envoyé outremer ou il sera échangé contre un produit utile à la population locale.

    Le MCC et ses partenaires continuent à travailler pour abolir les racines des crises alimentaires, comme la guerre et la pauvreté.

  2. Comment le MCC s'assure-t-il que l'aide alimentaire d'urgence parvient vraiment à ceux qui en ont besoin?

    La où il est possible de le faire, l’aide alimentaire du MCC est distribué par des groupes locales qui connaissent la situation et qui peuvent mieux aider ceux qui sont dans le besoin. Dans les régions où le MCC n’a pas de travailleurs ni de liens bien établis avec un groupe local, le MCC envoie ses propres travailleurs. MCC demande aussi aux représentants de l’Église locale de faire des visites régulières sur les lieux de distribution, de façon à s’assurer que les ressources soient utilisées adéquatement.

  3. Où le MCC prend-il son argent?

    Les Églises mennonites et de la Fraternité chrétienne pourvoient à plus de la moitié des revenus du MCC. Ceci comprend l’argent amassé lors de ventes de charité de dans les boutiques d’articles d’occasion. Une autre partie des revenus provient de subventions : la plus importante vient du Gouvernement canadien. Une autre partie des revenus provient des partenaires du MCC qui soutient les volontariats MCC avec qui ils travaillent.

  4. Quel pourcentage du budget du MCC est utilisé pour les frais généraux d'administration?

    Au cours des dernières années, environ 18% du budget a été utilisé pour les frais administratifs des programmes outre-mer du MCC et ceux des États-Unis et les bureaux provinciaux. Cela inclut l’entretien des bureaux, les salaires du personnel et le matériel d’information.

  5. Comment le MCC rend-il des comptes aux églises qui le soutiennent?

    Les conseils administratifs du MCC, du MCC Canada, du MCC des États-Unis, ainsi que les bureaux régionaux et provinciaux sont constitués de représentants des conférences nord-américaines des Églises mennonites et des Frères en Chist.

  6. Est-ce que les travailleurs et les bénévoles du MCC apportent l'Évangile?

    Oui. Les travailleurs et bénévoles du MCC partagent leur foi en parole et en action. Toutefois, un certain nombre d’Églises mennonites tirent leurs origines des services du MCC. Des Églises en Éthiopie, en Haïti, au Honduras, au Japon, au Paraguay, àTaiwan ont vu le jour suite à l’aide offerte par le MCC ou grâce à ses programmes humanitaires. Dans plusieurs pays, les travailleurs et les bénévoles du MCC travaillent avec des églises locales engagées dans l’évangélisation et l’implantation d’églises.

  7. Est-ce que le MCC travaille aussi avec les missions?

    Oui. Le MCC a plusieurs projets établis en collaboration avec les missions mennonites américains et canadiens et celles de la Fraternité chrétienne américains et canadiens, comme au Honduras, en Éthiopie, en Indonésie, en Colombie et en Zimbabwe.

  8. Quelles relations le MCC entretient-il avec les gouvernements?

    Pour pouvoir travailler dans certains pays, le MCC doit faire des ententes avec les gouvernements existantes. Ce faisant, le MCC prend soin de ne pas prendre des ententes qui l’empêcheraient de suivre ses principes de base : server ceux qui sont dans le besoin, peu importe peur race, leur religion ou leur nationalité.

    Les volontaires du MCC interviennent respectueusement avec les gouvernements sur la base de leur foi chrétienne, plutôt que sur celle d’idéologies politiques.
     

  9. Pourquoi le MCC met-il la question de la paix à son ordre du jour?

    Le MCC s’intéresse tout particulièrement aux questions de paix et de justice à case de son engagement à suivre Jésus et à marcher selon son amour. Par exemple, les volontaires du MCC voient la guerre comme une des causes premières de la famine et de la pauvreté.

    Certains programmes du MCC ont développé des études et la production d’écrits sur l’enseignement biblique et les affaires internationales. D’autres programmes se tournent vers les questions d’environnement et le témoignage auprès des gouvernements.

    Quelques questions concernant la paix, telle la conscription et le recrutement, touchent directement ceux qui soutiennent le MCC. Entre autres, les Églises membres du MCC lui ont demandé d’examiner ces questions et de transmettre l’information aux églises.

  10. Le MCC a-t-il encore besoin de bénévoles?

    Oui. Le MCC a besoin des nouveaux bénévoles chaque année pour des engagements à court et à long terme. Le MCC a besoin de bénévoles aux habiletés variées: infirmiers, des enseignants,  techniciens en agriculture, personnel administratif, travailleurs sociaux et personnel d’entrepôt.

    Les bénévoles du MCC doivent être des chrétiens engagés et actifs au sein de leur église locale. De plus, ils doivent adhérer à l’enseignement biblique de la non-violence.

  11. Quelle contribution pouvez-vous apporter au MCC?

     

      • Prier pour le travail du MCC
      • Vous porter volontaire pour un service de courte ou de longue durée auprès du MCC
      • Contribuer financièrement
      • Soutenir un membre de votre église ou de votre communauté qui sert au sein du MCC.
      • Inviter quelqu’un du MCC à venir parler dans votre église
      • Abandonnez-vous à A Common Place, le magazine du MCC. A Common Place vous fait découvrir des histoires de tous les coins du globe et des moyens de changer le monde par l’intermédiaire du MCC. L’abonnement est gratuit! Inscrivez-vous à mcc.org/acp